Saint Nicolas


Saint Nicolas

Postby Grand'ry Marylise » 19 Nov 2012 11:24

Pourvu que cette année,
Je ne me fasse pas attraper
Par les petits vieux
Qui n’ont pas pris leur somnifère
Et les chiens grabataires
Qui sont les plus ténébreux.

Il y a 365 jours, bref l’an passé,
Je suis revenu de ma tournée
Avec un pied cassé
Et le nez retourné.
Pas de quoi rigolé.

Quoique vous puissiez en penser,
Ce n’est pas évident de déposer
Les cadeaux commandés
Et les jouets souhaités.

Les portes doubles vitrages et anti effraction
Compliquent l’accès à vos maisons.
Les cheminées non ramonées me font suffoquer.
Les allées non déblayées sont dangereuses et glissantes.

Vous, Monsieur, surveillez votre fille désobéissante
Qui pour me surprendre s’était cachée
Derrière la porte de la salle à manger.
Elle m’a claqué cette dernière sur le nez
Provoquant des écoulements de sang abondants.

Père Fouettard, entendant mes cris étouffés
Pris son mouchoir et le trempa
Dans le verre d’eau de vie déposé
Sur la table, près de la tasse à café.

Il me le mit sur mon visage ravagé
Qui se colora en rouge cramoisi,
Car vous aviez oublié de mentionner
A votre enfant chéri
Que ce n’était pas de l’alcool à 90 degrés
Qu’il fallait me verser.

Et vous, Madame, vilaine comme un pou,
Déguisée en collégienne pour vous asseoir sur mes genoux,
Croyez-vous que vos gâteaux, durs comme des cailloux
M’auraient donné envie de déposer tous les joujoux et bijoux
Que vous m’aviez commandés via votre hibou ?

Mais quelle époque vivons-nous !

Si je ne devais servir que les enfants sages,
Ils seraient bien légers mes bagages.
Il n’y a que le Père Fouettard qui se frotte les mains.
Je demande, non j’exige une garde rapprochée
Afin de ne plus me faire agresser.

Soit, je vais prendre un décontractant
Et oublier tous ces mauvais moments.
Mais si le soir du 05 décembre,
Je ne vous vois pas dans vos chambres,
C’est Hanscrouf que je vous enverrai
Pour vous remonter les bretelles.

Ce Maure ne fait pas dans la dentelle
Il est plutôt spécialisé
Dans les saignements du nez.

Allons, chantons gaiement et tous en cœur,
Inutile de mettre le haut-parleur,
Je vous entends parfaitement,
Je ne suis pas un vieux croulant :

« Grand Saint Nicolas, patron des écoliers
Apportez-moi des pommes dans mes petits souliers …..»

Texte de Marylise Grand'ry
mondedemarylise.canalblog.com
Grand'ry Marylise
 
Posts: 5
Joined: 03 Jan 2012 19:16
Gender: Female
Keywords: Contes

Return to Atelier d'écriture

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 0 guests