2017 - Interview comédienne de JANINE PIGUET

Interviews pour les comédiennes et comédiens de théâtres, actrices et acteurs de cinéma, actrices et acteurs de clips vidéos.

Règles du forum
Interviews pour les comédiennes et comédiens de théâtres, actrices et acteurs de cinéma, actrices et acteurs de clips vidéos.

Les questions de l'interview et les informations utiles pour y répondre

2017 - Interview comédienne de JANINE PIGUET

Messagepar Terraburg » 10 Mar 2017 16:22

Interview de JANINE PIGUETInterview de JANINE PIGUET
Mars 2017


Vous même : Janine Piguet :
  • Parlez-nous un peu de vous, votre bio de manière succincte (Nom, pays, ....
    Je suis née en Suisse dans une famille de musiciens. Un père mélomane, chercheur dans les maladies du sang, une mère pianiste, un oncle saxophoniste. Il y avait toujours des musiciens en train de répéter chez nous. C’était joyeux, les dîners partaient en impros, chacun sortait son instrument, je m’endormais dans un coin, bercée par la musique. Mes frères sont devenus respectivement rappeur et violoniste et moi j’ai appris le piano et le chant (opéra et jazz) avant de me tourner vers le théâtre. En même temps que je commençais à travailler en tant qu’actrice (16 ans), j’ai aussi fait un DEA en biologie tropicale et durant ces années, je travaillais 5 mois dans une forêt en Afrique, puis je revenais et jouais sur scène et repartais à la fin des représentations dans une autre forêt en Asie. Par la suite, je me suis formée aux Enfants Terribles à Paris. Puis à la RADA et à l’Actor’s center à Londres et au Mittstadttheater à Berlin dans le cadre de la prestigieuse formation European Act. Dans mes actualités récentes il y a Faeryland - sorti en septembre dans les cinémas - un long-métrage de Maggà Ettori dans lequel je joue l’un des rôles principaux féminins aux côtés d’Yves Duteil. J’y joue une femme qui met à jour un trafic d’animaux destinés notamment à de l’expérimentation animale et qui fait tout pour les sauver. Je n’en dis pas plus car c’est un film particulier qui vaut qu’on le découvre. J’y chante aussi et je fais la voix off féminine. Ce film a gagné un prix du meilleur film parlant du monde animalier en 2016.
    Récemment, j’ai joué dans deux courts-métrages, un en Allemand et un en français et je m’apprête à jouer dans un troisième qui passera sur Arte fin 2017. J’ai également réalisé un film, jusqu’aux étoiles qui tourne beaucoup en festivals et a remporté deux prix en Inde. Je pars d’ailleurs la semaine prochaine pour le présenter lors de la projection du NFMLA à Los Angeles.

  • Comment vous est venues l'idée d'être comédienne / comédien (actrice / acteur) ? Une personne connue ?
    Quand j’étais petite, je voulais toujours interpréter les personnages des histoires que mes parents me racontaient. Je forçais tout le monde à se déguiser et à refaire l’histoire. Avec ma grand-mère je regardais beaucoup de films noirs blancs on passait des heures à discuter de l’interprétation des acteurs. Un jour j’ai réalisé que ce que je faisais comme un passe-temps était un métier. Alors je l’ai fait.

  • Est-ce que cette activité dans votre vie a changé le comportement dans votre entourage ? (Par exemple une meilleure appréciation de votre personne, ou de la jalousie)
    Je crois que ce qui compte c’est qui on est, pas ce qu’on fait. Je n’ai jamais essayé de faire croire que j’étais quelqu’un d’autre que qui je suis, donc je n’ai pas eu de soucis. Ceci dit, je passe beaucoup de temps à expliquer mon métier (dans des écoles ou aux gens qui me posent des questions) car il est souvent mal compris.

  • Et votre propre comportement a évolué, changé ?
    Oui. On joue avec nos émotions, on travaille à rendre notre instrument plus réactif. Avant de devenir actrice j’étais plus extravertie, maintenant je suis plus introvertie dans le privé car mon métier fait déjà qu’on voit à travers moi très facilement.

  • Une mauvaise expérience dans ce domaine ?
    J’ai eu des contrats plus ou moins faciles. Mais je pense que ça m’a fait du bien de travailler avec des tyrans de temps en temps, ça m’a poussée à me positionner vraiment où je devais être et à savoir ce que je voulais.

  • Quelles sont vos projets à termes (Court, moyen et long terme) ?
      Prochainement, je me rends à Los Angeles pour présenter mon moyen-métrage, puis je repars directement tourner une très belle histoire qui se passe dans un camps de réfugiés. J’y joue le rôle d’un médecin. Globalement, j’aimerais travailler dans des films à travers le monde. Permettre à de belles histoires d’exister. J’aimerais jouer dans un maximum de pays et de langues différentes. J’aimerais beaucoup jouer dans une grosse production pour voir comment ça se passe sur le set. J’ai joué principalement dans des films d’auteurs en ce qui concerne les longs-métrages.

Au sujet de l'activité proprement dite :
  • C'est un métier exigeant : il faut être jolie / joli et savoir présenter et se tenir devant caméras et appareils photos. Vous avez une ou plusieurs activités physiques pour vous entretenir ?
    Je fais beaucoup de jogging et de natation (ça me permet de réfléchir à toutes sortes de choses en même temps ou d’apprendre des textes par coeur) je fais aussi du snow board, du ski, de l’escalade… là ce qui me titille, c’est reprendre les cascades de kung fu et commencer la pole dance.

  • Un lieu de prédilection pour l'activité ? (Cinéma, théâtre; époques ....)
    Le monde. Si possible des endroits dépaysants.

  • Etes-vous prête à vous transformer pour un film / pièce / clip ? Changer votre apparence, la silhouette, , la couleur de vos cheveux.. ; ?
    Bien sûr ! c’est ce qui est passionnant dans ce métier ! On se demande toujours jusqu’où on peut vraiment aller….

  • Avant d'en finir avec ce métier : le Show-Business, c'est comment ?
    La première réponse qui me vient c’est « absolument pas comme les gens qui n’en font pas partie l’imaginent ! » On ne fréquente pas des stars parce que ce sont des stars, mais pour nous ce sont des collègues de travail avec une grosse carrière derrière eux et on essaie de faire au mieux pour donner le meilleur de nous-même et ne pas les décevoir. Parfois ça peut mettre la pression.
    La deuxième réponse qui me vient, c’est : c’est la théorie de l’iceberg. J’ai un rêve et je me bats comme une lionne pour le réaliser. Sur le chemin, il y a énormément de moments d’espoir et de déception. Des réussites que personne ne voit et des ratés. Je crois que quand le grand public commence enfin à entendre parler de quelqu’un, la somme de projets auxquels il a participé en réalité est énorme ! Mais de ce que j’ai découvert, quand on oublie les doutes et qu’on se positionne à l’endroit qui nous correspond vraiment, on reçoit beaucoup d’aide et de bienveillance.

  • Si vous deviez dire un mot de vous à un public, ce serait ?
    Merci de nous regarder sur scène et sur l’écran, sans vous on n’existerait pas.

  • Selon vous, est-ce qu’on peut dire que c’est un métier utile ?
    Je fais ce métier car j’aimerais permettre aux gens de glisser hors de leur quotidien durant un moment et oublier leur soucis. Je le fais aussi car il permet de montrer des situations qu’on préfère ignorer au quotidien. J’espère que c’est utile.

Merci d'avoir répondu à notre interview
Avatar de l’utilisateur
Terraburg
Fondateur
Fondateur
 
Messages: 129
Images: 24
Enregistré le: 09 Avr 2011 11:10
Drapeau National:
TerraBurg
Genre: Non spécifié

Retourner vers Nos interviews des comédiennes et comédiens

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités