(Mars 2014) ECOLO - Interview de Leila Rebbouh


(Mars 2014) ECOLO - Interview de Leila Rebbouh

Messagepar Leila Rebbouh » 17 Mar 2014 17:26

Leila Rebbouh
ECOLO

1219


(Mars 2014) ECOLO - Interview de Leila Rebbouh
  1. D'ou vient votre engagement en politique ?
    Je viens d’un milieu socialement défavorisé et c’est  grâce au système éducatif que j’ai pu monter dans l'ascenseur social qui m’a menée à une charge de recherche dans  une université canadienne. Je ne me destinais pas à une carrière en politique. C’est un événement personnel douloureux qui m’a rappelé que tout un chacun pouvait être victime d’une profonde injustice et que seul le combat politique pouvait réduire les inégalités, quelles qu’en soient leur nature. C’est ce combat-là que j’aspire à représenter.

  2. Estimez-vous le système communal belge assez fonctionnel pour une politique citoyenne, bref que ça fonctionne réellement ?
    Ecolo prône la démocratie participative et citoyenne, tant au niveau communal que fédéral par la mise en place de référendums par exemple. Au niveau communal, de plus en plus de consultations populaires ont lieu et il existe de plus en plus de commissions citoyennes (CCATM, Conseil des Aînés,...). Cependant, leur rôle est limité et reste consultatif. Il faudrait davantage faire intervenir les délégations citoyennes dans les débats du conseil communal, à travers les interpellations citoyennes et les délégations syndicales dans les discussions du budget par exemple.

  3. La politisation en wallonie est extrême; il semble que les partis s'en accomodent, voir en profitent. N'est-ce pas là la cause de désintérêt des citoyens ?
    Il est vrai que l'administration qui se doit de rester neutre est l'instrument de la politique. Les politiciens ont bien compris les enjeux de l'Administration si on veut mener à bien les politiques que l'on défend! Dépolitiser le système, rendre la politique accessible aux citoyens... sont des priorités d'Ecolo qui a réussi à instaurer depuis quelques années quelques règles de bonne gouvernance et de transparence, notamment dans le cumul des mandats.

  4. (Sciences et soins de santé) A l'heure actuelle, on en arrive à du n'importe quoi avec la science, sous prétexte de corriger certains problèmes, de fournir des solutions à des faux problèmes. Une providence pour les industries pharmaceutiques et la recherche médicale. Mais le profit pour les citoyens ? Car il faut être de plus en plus riche pour s'offrir le progrès. Votre sentiment sur le coût du 'progrès' ?
    Globalement, si on refait l'historique du coût du progrès, on se rend compte que le confort est bien plus accessible au citoyen maintenant qu'il y a deux siècles. Il est aussi de plus en plus accessible aux populations dites du Tiers-Monde. La mondialisation apporte aussi ses bienfaits. Cependant, il faut veiller à ce que notre système de santé reste démocratique et accessible à chacun. De même que l'accès au logement et à l'énergie, qui seront les défis des prochaines générations.

  5. On parle beaucoup d'emplois 'sociaux'. N'est-ce pas dualiser la société ? Des emplois réels pour une partie, et des emplois de seconde zone pour les autres. Est-ce votre vision d'une société équitable ?
    Les politiques d'activation sont des mesures à court-terme: on le voit à travers les trop nombreux plans d'année en année (plan Rosetta,Article 60, etc). Dans une société ou le plein emploi n'existe plus, il existe des pistes de réflexion: réduction du temps de travail, allocation universelle,...
    Ecolo défend aussi la notion d'emploi convenable qu'il faut créer à partir d'un projet fédérateur. Tout comme les USA ont créé des emplois grâce à la course à l'espace, la Belgique, et l'Europe, peut faire de même avec les énergies renouvelables.

  6. (Politique étrangère) Israël, puissance nucléaire. Est-il raisonnable d'accepter qu'Israël possède l'arme nucléaire ? Ce pays est assez arrogant et agressif. Une parité nucléaire/ sans nucléaire n'est-elle pas préférable avec les pays voisins, y compris l'Iran ? Votre sentiment sur cette question ?
    Aucun pays ne devrait posséder l'arme nucléaire.

  7. La belgique envoie ses troupes humanitaires un peu partout. Votre avis à ce sujet.
    Dans les missions de l'Armée belge, l'aide humanitaire est prépondérante par rapport à la Défense proprement dite car les budgets alloués à l'Armée sont toujours importants, même en temps de paix.
    A titre personnel, je milite pour la constitution d'une Armée européenne.

  8. Le système de libération conditionnelle ne fonctionne pas très bien. Quelles en seraient les causes, selon vous ?
    Le système de libération conditionnelle, tout comme le contrôle des chômeurs ou le futur parcours des migrants, ne fonctionne pas bien car il s'agit essentiellement des mesures de contrôle. Que ce soit en commission probatoire, à l'ONEM ou à la future administration chargée d' accueillir les migrants, les mesures d'accompagnement sont très faibles, voire inexistantes en particulier dans le système de libération conditionnelle. Les contraintes n'ont jamais aidé à l'émancipation de l'individu, à son/ sa (ré)-insertion sociale et/ou socio-professionnelle.

  9. Si vous pouviez changer une seule chose, ce serait ?
    Je n'espère rien: je milite pour que ça change!


Leila Rebbouh
Leila Rebbouh
 
Messages: 0
Enregistré le: 23 Fév 2014 16:36
Localisation: Waremme
Drapeau National:
Belgium
Genre: Femme
Keywords / tags: Ecolo Huy Waremme

Retourner vers Les interviews des candidates et candidats politiques belges

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité