2010 ECOLO - Interview de Jean-François Fauconnier


2010 ECOLO - Interview de Jean-François Fauconnier

Messagepar Peter » 15 Avr 2011 11:50

Jean-François Fauconnier

Image



1) D'ou vient votre engagement en politique ?

R/ Le travail politique représente le prolongement logique (et ô combien nécessaire) d'une dizaine d'années passées au sein de Greenpeace, où j'ai exercé successivement les fonctions de responsable des campagnes OGM, climat-énergie et forêts.



2) Estimez-vous le système politique belge assez fonctionnel pour une politique citoyenne, bref que ça fonctionne réellement ?

R/ Non. Ecolo entend promouvoir une modernisation approfondie du système fédéral, qui apporte une plus-value pour le citoyen et qui soit fondée sur le respect de l’autre et le dialogue permanent entre l’Etat fédéral, les Communautés et les Régions, sur le respect du droit des personnes tenant compte notamment du droit international, et sur les principes intangibles de solidarité - interrégionale et interpersonnelle - et de responsabilité.

Parmi les propositions d’Ecolo :

- Organiser l’élection d’une partie de la Chambre à partir d’une circonscription fédérale

- Transformer le Sénat en assemblée des Communautés et des Régions

- Rétablir la simultanéité des élections fédérales et des élections communautaires / régionales

Pour rapprocher la politique des citoyen-ne-s, Ecolo propose également la consultation populaire à tous les niveaux.


3) Certains au MR pensent que deux partis (droite et gauche) serait préférable au système actuel, votre avis sur cette question ?

R/ D’une part, la définition « droite-gauche » est assez rigide et n’a plus beaucoup de sens à l’heure actuelle. D’autre part, on constate dans les pays avec deux grands partis quasi hégémoniques (Etats-Unis, France, etc.) que les majorités passent constamment de l’un à l’autre sans que cela ne change grand-chose dans la réalité. Avoir plus de partis, y compris des partis "non traditionnels", permet d’avoir plus de richesses d’idées et de choix pour l’électeur et, partant, plus de démocratie.



4) La politisation en wallonie est extrême; il semble que les partis s'en accomode, voir en profitent. N'est-ce pas là la cause de désintérêt des citoyens ?

R/ Tout à fait ! Les insuffisances de notre système politique nourrissent un désenchantement général à l’égard des institutions démocratiques. Les abus et dysfonctionnements qui ont émaillé l’actualité durant ces dernières années, en particulier en Wallonie, ont renforcé ce sentiment. L’instabilité politique qui domine depuis 2007 et la chute du Gouvernement le transforme aujourd’hui en défiance ouverte.

Dans cette perspective, Ecolo veut proposer une autre manière de vivre la démocratie. Une démocratie qui offre au citoyen l’occasion d’y participer pleinement, et qui ne se nourrit pas seulement d’incantations en faveur d’une « nouvelle culture politique » mais entend des engagements concrets.



5) L'on parle beaucoup d'emplois 'sociaux'. N'est-ce pas dualisé la société ? Des emplois réels pour une partie, et des emplois de secondes zones pour les autres. Est-ce votre vision d'une société équitable ?

R/ Je vous renvoie à la partie du programme d’Ecolo consacrée à l’emploi : Emploi et solidarite



6) (Politique étrangère) Israël, puissance nucléaire. Est-il raisonnable d'accepter qu'Israël possède l'arme nucléaire ?
Ce pays est assez arrogant et agressif. Une parité nucleaire/ sans nucléaire n'est-elle pas préférable avec les pays voisins, y compris l'Iran ? Votre sentiment sur cette question ?


R/ Aucun pays ne devrait posséder l’arme nucléaire. Ni Israël ni aucun autre Etat.



7) (Sciences et soins de santé) A l'heure actuelle, l'on en arrive a du n'importe quoi avec la science sous prétexte de corriger certains problèmes, de fournir des solutions à des (faux problèmes. Une providence pour les industries pharmaceutiques et la recherche médicale. Mais le profit pour les citoyens ? Car il faut être de plus en plus riche pour s'offrir le progrès. Votre sentiment sur le coût du 'progrès' ?

R/ Le Parlement et le Gouvernement ont d’éminentes responsabilités pour concilier au mieux les possibilités offertes par les avancées de la science et la protection des droits fondamentaux de la personne. Ils doivent veiller à une participation éclairée des citoyen(ne)s, notamment via un débat public et pluraliste, tenant compte de l’état des connaissances, des courants de pensée, des systèmes de valeur, des contextes historiques et culturels et des convictions philosophiques et religieuses. De manière globale, Ecolo continuera naturellement à développer une approche ouverte et sereine de ces questions sensibles, refusant la logique de tabou, tout autant que d’éventuelles surenchères de l’une ou l’autre approche.



8) Si vous pouviez changer une seule chose, ce serais ?

R/ Projeter l’ensemble des responsables politiques dans le futur pour qu’ils-elles constatent l’impact potentiel des changements climatiques, puis les ramener dans le présent pour qu’ils-elles prennent les mesures nécessaires pour empêcher la catastrophe…


Un grand merci à Jean-François Fauconnier
Avatar de l’utilisateur
Peter
Fondateur
Fondateur
 
Messages: 711
Images: 1072
Enregistré le: 09 Avr 2011 12:35
Localisation: Belgique
Drapeau National:
Belgium
Genre: Homme

Retourner vers Les interviews des candidates et candidats politiques belges

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron