En attente Cet oiseau bleu


En attente Cet oiseau bleu

Postby Marcus » 01 May 2011 12:08

Cet oiseau bleu s’est rué sur le monde, à porté son cœur si haut qu’il en est retombé, il a souffert dans sa chute et pleure maintenant le présent.
Cet oiseau, je l’ai connu, je fut guidé sous son aile, je l’ai poussé haut, si haut qu’il ai retombé, il s’est brisé cette aile dans sa chute, et je le pleure maintenant.
Cet oiseau, je l’ai reconnu sur terre, il gisait inconscient sur le sable, une goutte de sang glissait sur ses plumes, il émettait ses derniers cris.
Cet oiseau, j’aurais tant voulu l’aimer, j’aurais voulu le chérir et le chouchouter, mais je n’ai même pas pus le soigner. Maintenant je pleure mon incompétence.
Cet oiseau, il s’est éteint à quelque pas de ma maison, au bords de la route, si près de moi et de ma famille.
Ce jolis oiseau bleu, je l’ai cru, j’ai suivis ses sons, aimé ses belles plumes, joué avec ses pattes, je lui ai offert un logis et de quoi se nourrir.
Mais mon admiration ne l’a pas protégé, ne l’a pas servie à comprendre le danger. Il a voulu monter si haut qu’il en ai retombé, et maintenant, je le pleure et ressens ses derniers cris.

Cette être si beau, avait pourtant, le droit de vivre, semblait si libre que l’on l’enviait certains le jalousait même, mais à présent, on le pleure tous, on le regrette et on nous ment pour se dire qu’un jour, on l’a aimé.

Pourtant, cela est faux :
Cet oiseau bleue c’est rué sur le monde, à porté son cœur si haut qu’il en ai retombé, à souffert dans sa chute et pleure maintenant le présent.
Cet oiseau, je ne l’ai pas connu, il m’a pourtant guidé sous son aile, il a eu envie de monté si haut, qu’il en ai retombé, il à brisé son aile dans sa chute et personne ne l’a pleuré
Cet oiseau, je ne l’ai guerre reconnu sur terre, il gisait inconscient sur le sable, une goutte de sang glissait sur ses plumes, il émettait ses derniers cris
Cet oiseau, je ne voulait pas l’aimer ni le chérir et encore moins le chouchouter et j’aurais peut être pu le soigner. Maintenant je reste de marbre.
Cet oiseau, il s’est éteint, si près de moi, au bords de la route et je ne l’ai même pas su, même pas tenter de le comprendre.
Cet oiseau bleu si joli, je ne l’ai pas cru, je ne l’ai pas suivi ni aimé, je lui ai pris sa nature, son logis et ses œufs.
Je ne l’admirais pas, je ne l’ai pas protégé ni même appris à éviter le danger. Il à voulu monté si haut qu’il en ai retombé, maintenant je ressens ses derniers cris et je commence à pleurer.

Cet être si beau, avait pourtant, le droit de vivre mais semblait si libre que je le jalousait comme beaucoup d’autre, mais à présent, on se moque de lui, on n’y pense même pas et on nous ment pour ce dire qu’un jour, on l’a aimer.

À présent, lorsque je vois un oiseau bleu traverser le ciel, je lui conseille de ne pas voler si haut et regrette à chacun de ses passages de ne pas l’avoir fait plus tôt.
Marcus
 
Posts: 1
Joined: 01 May 2011 12:11
Location: Banlieue Parisienne (Montrouge)
Gender: Male

Return to Atelier d'écriture

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 0 guests

cron