2016 - Interview d'auteure de Charline Schierer

Index des Interviews des écrivaines et auteurs

Règles du forum
Index des Interviews des écrivaines et auteurs

Texte disponible ici

2016 - Interview d'auteure de Charline Schierer

Messagepar Terraburg » 02 Mar 2016 21:57

Interview d'auteure - écrivainCharline Schierer
02/03/2016
Image


Vous même :
  • Parlez-nous un peu de vous, votre bio de manière succincte (Nom, pays, ....
    Je m'appelle Charline Schierer, je suis française et j'écris des romans fantastiques et de science-fiction. Je travaille dans l'informatique, et j'aime les langues vivantes.

  • Comment vous est venue l'idée d'être écrivaine / écrivain ?
    À treize ans, j'ai imaginé un monde et une histoire qui ont évolué dans ma tête pendant plusieurs mois, avant de décider, de façon totalement inattendue et imprévue, de la coucher sur le papier. Cela a donné une trilogie, qui par la suite a été suivie d'autres romans plus matures.

  • Est-ce que cette activité dans votre vie a changé le comportement dans votre entourage ? (Par exemple une meilleure appréciation de votre personne, ou de la jalousie)
    Jamais de jalousie, mais beaucoup de personnes impressionnées ou qui mentionnent leurs propres tentatives d'écriture. J'essaie toujours de minimiser mon mérite : n'importe qui peut publier sur Amazon, et je n'accepterai d'éloges que si l'on a lu mon livre et qu'on le trouve passionnant, ou si j'ai un jour un succès qui fait office de référence.

  • Et votre propre comportement a évolué, changé ?
    Je n'ai pas pris la grosse tête, et je suis un peu plus blasée chaque jour d'avoir publié, ne serait-ce que parce que c'est de l'auto-édition et parce que je n'ai pas le courage de faire de la publicité pour maintenir mes ventes à un rythme régulier. J'essaie seulement d'écrire plus pour créer un réseau de publications interdépendantes, comme par exemple une trilogie. C'est une bonne manière de trouver plus de lecteurs, et je veux savoir jusqu'où je peux aller sur le plan de la diversité de genres et d'écriture.

  • Une mauvaise expérience dans ce domaine ?
    Seulement des fausses joies suite à des réponses positives de maisons d'édition à compte d'auteur, qui sont à déconseiller fortement. Je cherche à plaire pour être reconnue et non l'inverse, ou plutôt je veux avoir plus de lecteurs et plus d'avis, plutôt que fournir un travail mal corrigé qu'une maison d'édition aura accepté de publier les yeux fermés, et qui sera mal distribué.

  • Quelles sont vos projets à termes (Court, moyen et long terme) ?
    J'ai l'intention de terminer l'écriture de ma trilogie de science-fiction en cours, afin d'enchaîner sur des projets sans suite que je pourrai envoyer à nouveau en maison d'édition en fonction de mon degré de motivation.

  • Est-ce que vous voudriez faire une carrière de cette activité ?
    Seulement si elle se dessine avant que je l'envisage : si par miracle, je faisais partie des rares auteurs qui décrochent un jour suffisamment de succès pour en vivre de façon confortable, il se pourrait que j'essaye ou que je fasse une pause dans mon travail actuel. Mais j'aime l'informatique, ça paye bien et je commence à peine, donc je n'y pense pas vraiment.

Au sujet de l'écriture proprement dite :
  • Que signifie être auteur pour vous ?
    Je me suis habituée à l'expression lorsque je m'en vois affublée après avoir parlé de mon roman qui se trouve sur Amazon, mais auteur est pour moi un peu plus qu'un clic de bouton pour publier en ligne. Je ne fais actuellement aucune promotion de mes romans. Le premier publié s'est enfoncé dans le classement à cause de cela, et je ne me considère pas auteur car je n'y consacre pas mon métier. Le premier tome de ma trilogie, lui, continue de se vendre un peu, mais je ne considère pas cela non plus comme une preuve. Pour moi, je serai auteur quand la courbe de vente sera régulière, que j'aurai des commentaires et des notes, ou si un jour je décide de tout lâcher pour ne plus faire qu'écrire.

  • Dans quelles circonstances vient l'inspiration ?
    J'écoute énormément de musique pour imaginer les scènes en fonction de l'ambiance, généralement triste ou explosive. Au bout d'un certain temps, j'ai trop d'informations dans la tête et écouter de la musique me bloque, auquel cas il est temps de commencer à écrire. C'est un cycle qui recommence, à condition que je le respecte et que je me motive pour la phase d'écriture, autrement je peux perdre des mois sans pondre une seule ligne. Et puis, soudain, je finis la deuxième moitié du roman d'une traite.

  • Un lieu de prédilection pour écrire ?
    Surtout un logiciel, et aucun regard qui pourrait fuir vers mon travail. J'utilise en ce moment Scrivener, et j'attends l'application iOS avec impatience. J'écris plus souvent le soir chez moi, et c'est quand je pense écrire n'importe quoi que naissent les meilleurs passages, contrairement à ce qu'on pourrait croire.

  • Lisez-vous vous-même ou évitez-vous de lire afin de ne pas vous inspirer d'autres auteurs ?
    C'est exactement ça : j'ai toujours beaucoup lu, mais je ne lis pas tant qu'un roman est en cours d'écriture, autrement je suis influencée par le style. Je ne m'en inspire pas, mais je vais tendre à utiliser un vocabulaire différent ou en avoir en tout cas l'impression, simplement parce que c'est quelque chose qui m'aura plu dans ce que j'ai lu. Pour ne pas prendre de risque, je ne lis pas ou très peu, et je le regrette un peu.

  • A t'on besoin, pour le début de l’histoire de faits réels même si c'est une fiction ?
    J'évite le plus souvent les faits réels, ou plutôt je n'essaie pas d'en insérer. Ce que j'écris est la plupart du temps une fiction parce que peu probable, mais je fais toujours en sorte de le raconter de la façon la plus réaliste qui soit, afin que le lecteur ait l'impression qu'il aurait pu vivre cela, dans un monde où la magie existe, ou dans le futur.

  • Avez-vous à un moment ou à un autre bloqué sur l’histoire ?
    Très souvent, lorsque justement j'avais trop de choses à écrire, mais principalement de grands moments, le genre qui est espacé de multiples détails, dialogues, déplacements inutiles de personnages. C'est dans ces moments là que je bloque, lorsqu'il est temps d'écrire pour combler et non pour raconter. Mais c'est indispensable, et il faut bien s'y coller un jour.

  • Que vous apporte l’écriture ?
    Que ce soit lors de l'écriture d'un roman ou celle d'un moment de ma vie qu'il m'est important de relater pour moi-même, elle m'apaise et me fait voyager dans un monde différent. Elle me permet surtout, chose non négligeable, d'avoir plus d'une vie, plus d'un nom et d'une apparence, et imaginer toutes ces possibilités et toutes les histoires qui pourraient naître est très intéressant. Prévoir de l'écrire, encore plus : j'essaie toujours de trouver l'histoire la plus originale possible pour mes lecteurs, tout en le charmant avec les émotions classiques qui marchent déjà avec moi en toutes circonstances.

  • Parmi vos écrits, le texte que vous préférez
    Le moment qui m'a donné un frisson à chaque relecture, ce qui n'arrive vraiment jamais, se trouve dans le deuxième tome de ma trilogie en cours d'écriture et je ne peux pas le citer ici. Sinon je n'ai pas de texte préféré, seulement des passages que je pense avoir bien écrits et qui m'ont valu des compliments. Je ne les cite pas parce qu'ils font beaucoup moins d'effet sortis du contexte.

  • Aimeriez-vous que vos livres soient adaptés au cinéma ou à la télévision ?
    On m'a déjà dit que ma première histoire s'imaginait plus qu'elle ne se lisait, et ça ne m'étonne pas puisque je visualise tout. Je ne suis pas la seule à fonctionner ainsi. J'aime décrire les sentiments des personnages, mais je souhaite par-dessus tout que le lecteur voie la même chose que moi, surtout lorsque le langage corporel des personnages est subtil. Alors oui, j'aimerais voir mes livres adaptés au cinéma, mais je ne crois pas qu'un seul auteur puisse vouloir l'inverse, à moins bien sûr qu'on lui propose un scénario peu fidèle à l'histoire d'origine.

  • Auriez-vous un conseil à donner à un jeune auteur ?
    Chaque auteur a une façon différente d'écrire, et c'est celle avec laquelle il est le plus à l'aise. C'est bien d'essayer des choses, mais c'est parfait de garder son confort et d'évoluer d'abord en le respectant, avant d'imiter les autres. C'est comme ça qu'on évolue facilement, en suivant son instinct et en pondant son histoire à un rythme optimisé. Par exemple, j'écris tout dans l'ordre. Je ne prévois que quelques rares mais importants points de l'histoire, et tout le reste est improvisé, à peu de choses près. Et le meilleur, souvent, vient de là : tout ce qui est prévu, malheureusement, est vu, revu, répété dans l'esprit. Lorsque c'est écrit, c'est un peu fatigué, fade, pas frais. Il faut le revoir. Je me connais, alors j'essaie de ne pas trop réfléchir aux moments les plus croustillants avant d'être devant la feuille blanche. De plus, pour moi, la feuille blanche est mille fois plus encourageant pour écrire qu'une feuille déjà à moitié noircie d'écriture.

  • Si vous deviez dire simplement quelques mots de vous à un public, ce serait ?
    Je m'efforce d'écrire de la qualité, mais également une histoire qui me plairait. Malheureusement, je la vois de l'intérieur et je ne gère pas toujours avec précision l'orientation qu'elle prend. J'espère seulement qu'elle plaira au plus grand monde, et je m'excuse d'avance pour ceux qui la liront et s'ennuieront. Ce n'est pas pessimiste, il y en a forcément : une histoire ne peut pas plaire à tout le monde.

  • Une devise ? Une couleur préférée ?
    J'apprécie tout particulièrement la citation de Jules Renard : "Ecrire, c'est une façon de parler sans être interrompu". Je suis bavarde, et feuille de papier et ordinateurs ont toujours fait partie de mes meilleurs confidents.

  • Selon vous, une question devrait être ajoutée ?
    Je n'ai aucune suggestion, j'ai déjà trop parlé !

Merci d'avoir répondu à notre interview
Avatar de l’utilisateur
Terraburg
Fondateur
Fondateur
 
Messages: 129
Images: 24
Enregistré le: 09 Avr 2011 11:10
Genre: Non spécifié

Retourner vers Les interviews des écrivaines et écrivains

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités