2015 - Interview de Annabella CERF, écrivaine

Index des Interviews des écrivaines et auteurs

Règles du forum
Index des Interviews des écrivaines et auteurs

Texte disponible ici

2015 - Interview de Annabella CERF, écrivaine

Messagepar Terraburg » 07 Nov 2015 00:02

Interview d'auteure - écrivainAnnabella CERF
Novembre 2015
1745


Vous même :
  • Parlez-nous un peu de vous, votre bio de manière succincte (Nom, pays, ....
    Je suis Annabella CERF, connue aussi sous le nom de Handjolyna ou Handy dans mon rôle de Médium et formatrice en Channeling dans la région de Montauban 82.
    Mon enfance est marquée par la violence et l’inceste. Puis, a l'âge de 16 ans, en pleine déroute, je m’accroche à la religion et m'engage dans une mission d'enseignante spirituelle. Cette belle aventure m’offre une notoriété nationale, mais se solde au bout de 11 ans par un burn-out. Je quitte alors la religion et mon premier mari.
    Je comprends alors qu'il est temps de prendre une autre voie et me met en quête de nouvelles bases plus solides en matière de spiritualité et de développement personnel.
    Je reconstruis donc ma vie sur le plan personnel, sentimental et professionnel. C'est également à ce moment-là que mes dons de médiumnité apparaissent et prennent de plus en plus de place dans ma vie. Je prends enfin un virage construit sur des bases plus solides.
    Sensible à mon propre parcours et consciente que les possibilités qui nous sont offertes sont infinies, aujourd’hui j’associe Terre et Ciel pour partager mes découvertes au travers de mes écrits.

  • Comment vous est venue l'idée d'être écrivaine / écrivain ?
    Écrire est pour moi naturel. Enfant, j’écrivais mon journal intime, des poèmes. J’adorais faire des recherches sur un thème précis dans plusieurs livres, puis en faire une synthèse par écrit.
    Lorsque mes idées sont brouillonnes, j’écris. Lorsque je dois m’exprimer à quelqu’un sur un sujet profond, j’écris.
    « Ouvrez vos ailes » est mon premier livre. Il est né sans vraiment le vouloir. En fait, je ne voulais pas pratiquer mon métier de voyance. Je pensais que trop de personnes utilisent mal cet outil. Prenant cela comme une fatalité au lieu de créer leur bonheur, donnant son pouvoir personnel au voyant et aux cartes au lieu de rester maître de son chemin et créateur à tout moment d’un revirement … Le channeling est quant à lui différent, mais peu connu et pas toujours recherché.
    Donc, j’ai trouvé en moi un compromis. J’acceptais d’utiliser mes dons en voyance, mais d’un autre côté, je me faisais du bien à écrire et à enseigner par ce biais-là. Je ne donnais plus seulement le poisson, j’apprenais aux personnes autour de moi à le pêcher.
    Je l’ai donc fait en premier pour moi. Pour trouver du plaisir à mon métier de channel médium et voyante.
    Au fur et à mesure, je publiais des extraits sur Facebook. Les mentions « j’aime » ont fusé. 3000 j’aime environ entre les 2 pages Facebook.
    Dans le même laps de temps, quand une personne s’intéressait à la prise de son chemin de vie, souvent, je la renvoyais vers d’autres livres, puisque le mien n’était pas publié. Aussi, j’ai fini par envoyer mon document à des éditeurs, remettant leur réponse entre les mains de l’univers !

  • Est-ce que cette activité dans votre vie a changé le comportement dans votre entourage ? (Par exemple une meilleure appréciation de votre personne, ou de la jalousie)
    Je ne saurais vous répondre à cette question. Car à ce jour, je suis en parfaite harmonie dans mon couple. Nous nous soutenons mutuellement sur nos métiers et passions.
    En ce qui concerne les autres personnes, mes yeux ne s’arrêtent pas sur leur jugement. Ni en bien, ni en mal. Aussi je n’ai pas d’analyse sur le sujet.

  • Et votre propre comportement a évolué, changé ?
    « Ouvrez vos ailes » retrace les points qui m’ont personnellement permis de trouver mon vrai chemin et trouver l’épanouissement personnel. Le fait de le mettre par écrit m’a permis de matérialiser ces données. De les rendre encore plus vrais et concrets dans ma vie.
    Notre évolution est comme des peaux d’oignons. Nous pouvons toujours approfondir, sans aucune limite.

  • Une mauvaise expérience dans ce domaine ?
    Non, aucune

  • Quelles sont vos projets à termes (Court, moyen et long terme) ?
    En termes de livre, je souhaite écrire le prochain ouvrage sur la relation amoureuse, car 80% de mes consultations touchent ce domaine. Une mauvaise gestion amoureuse peut vraiment accabler un individu. Il y a pourtant des mécanismes à connaître pour trouver le bonheur conjugal et le respect de soi dans la relation.
    Dans le domaine de la médiumnité, ma passion première est le channeling. C’est-à-dire, le fait de pouvoir entrer en communication avec ses Guides ou parfois avec l’âme ou un défunt pour trouver des réponses favorables à notre évolution. Beaucoup de personnes qui me consultent pour cela, me dise qu’elles aimeraient avoir cette possibilité de se connecter à leur Guide. Aussi, nous avons créé avec mon mari une formation sur 2 niveaux pour ouvrir le canal du channeling (1er niveau) et pour servir d’intermédiaire à autrui (2nd niveau). Mon mari étant hypnothérapeute et moi-même channel, nous unissons nos capacités pour permettre aux personnes d’atteindre leur objectif. Ces formations démarreront dans les prochains mois.
    Pour le plus long terme, je souhaite être toujours au plus près de ce que mon Être voudra. Donc, j’évite de faire des projets précis afin d’éviter de lutter à contre-courant dans une idée fixe. L’univers saura me guider à ce moment-là.

  • Est-ce que vous voudriez faire une carrière de cette activité ?
    Si l’univers me le permet, j’aimerais, oui !
    Je fais partie de la famille d’âme des Enseignants. J’aime transmettre le fluide de la connaissance. J’ai une recherche constante de connaissances approfondies avec un besoin brûlant en moi de les communiquer. Ma capacité de Channel Médium m’aide à vraiment comprendre les rouages, les ficelles qui sont derrière le côté apparent.
    Enseigner est comme une nourriture. Cela me remplit de joie. Lorsque je donne une conférence ou une formation, je suis métamorphosée. Mais il en est de même lorsque j’écris seul derrière mon bureau. Je suis captivée, entière et enthousiaste. Comme un enfant qui ouvre un gros paquet cadeau.
    Alors oui, j’aimerais que ce livre soit le premier d’une longue série.

Au sujet de l'écriture proprement dite :
  • Que signifie être auteur pour vous ?
    Être auteur signifie pour moi « transmettre ». Il n’y a aucune gloire à retirer de ce titre. Nous avons tous une utilité dans notre vie et un talent. Nous sommes heureux de trouver des passionnés en tous métiers, qu’ils soient manuels, intellectuels ou artistes. Être auteur est donc, pour moi, surtout un privilège : celui d’exercer ma passion.

  • Dans quelles circonstances vient l'inspiration ?
    Je lis beaucoup, énormément. J’ai toujours besoin de me nourrir en lecture. Cela me donne des déclics. Quand je lis, mon cerveau va s’arrêter sur un mot ou une phrase. Il fait, alors, plein de lien et rapprochements. Mon esprit fuse et s’émerveille, transcende l’idée.
    J’utilise également ma médiumnité tant pour creuser les questions que pour écrire. Mon don premier est le channeling, c’est-à-dire la capacité à communiquer avec les Esprits, les entités, des âmes. Pour faire simple, c’est une télépathie avec les Esprits. Je reçois leurs messages, soit mot à mot, ou alors à travers une idée, une vision, un ressenti, une énergie… Un peu flou à expliquer, pourtant quand je suis en état de channeling, tout paraît fluide et claire pour moi quelques soit la forme du message.

  • Un lieu de prédilection pour écrire ?
    Au calme dans mon bureau ! Je vis dans un beau cadre. Alors je sors régulièrement me rapprocher de la nature. Cela me ressource et me permet de ne pas saturer mon esprit. Mais l’écriture elle-même se fait au calme à mon bureau, ou dans mon fauteuil.

  • Lisez-vous vous-même ou évitez-vous de lire afin de ne pas vous inspirer d'autres auteurs ?
    Comme je l’ai mentionné, je lis énormément. Si je ne devais pas travailler, je pourrais passer mon temps à lire ! Je lis rarement une phrase pour une phrase. Mon cerveau ne sait pas faire cela. Il fuse de questions, d’idées, d’imagination, de lien. Je pèse aussi parfois les mots choisis par les auteurs pour bien comprendre la nuance, le détail que lui a voulu exprimer par rapport à un autre.

  • A t'on besoin, pour le début de l’histoire de faits réels même si c'est une fiction ?
    Je n’écris pas pour ma part de fiction. J’écris sur les mécanismes humains, sur l’évolution de l’individu. Donc toujours du réel…

  • Avez-vous à un moment où à un autre bloqué sur l’histoire ?
    Bloqué n’est pas forcément le terme. Mais je ne savais pas trop où arrêter mon livre, car le développement personnel est infini. Aussi, les réseaux sociaux m’ont permis d’évaluer cela.
    Car je publiais des extraits. Cela provoquait des réactions et des questions. Tant que je n’avais pas répondu à ces questions au travers de mon livre, j’ai continué à écrire. Puis lorsque j’ai senti que les personnes qui me suivaient avaient l’air rassasié, j’en ai conclu que mon livre était assez nourrissant pour être finalisé.

  • Que vous apporte l’écriture ?
    L’écriture m’apporte un phénomène double. Il me permet de mettre vraiment en ordre mes idées, de les structurer. Mais également d’avoir le plaisir de les partager. Quand j’écris, cela veut dire que je suis enthousiasmée, comme une enfant émerveillée, tellement débordante que j’ai besoin de le partager.

  • Parmis vos écrits, le texte que vous préférez
    Celui que je publie actuellement « Ouvrez vos ailes ! Le chemin vers l’épanouissement ». Les précédents ouvrages étaient des autos biographie de ma vie de l’enfance à aujourd’hui, ou encore, mes débuts dans la médiumnité. Ils ont eu leur importance, mais à titre personnel.
    De plus, je n’aime pas parler de ma vie, il y a dedans des évènements si lourds que les personnes ne restent pas indifférentes. Ils ont souvent de la pitié ou de l’admiration et cela me dérange, car ce n’est pas ce que je veux transmettre. Alors, n’atteignant pas mon but, je trouve cela inutile. Je ne veux pas attirer l’attention à moi. Je veux aider les personnes à comprendre qu’on n’est jamais dos au mur, que rien n’est fatalité même quand on pense avoir mal commencé sa vie. J’aimerais les pousser en avant, non à suivre un gourou ou à se victimiser, mais vraiment à avancer sur leur chemin.
    Et c’est enfin ce que j’ai réussi à écrire dans ce livre. En me servant de mon expérience, mais sans parler de moi.

  • Aimeriez-vous que vos livres soient adaptés au cinéma ou à la télévision ?
    Non, je ne pense pas que cela soit propice.

  • Auriez-vous un conseil à donner à un jeune auteur ?
    Je suis moi-même jeune auteure alors cela est peut-être mal placé de donner des conseils sur ce sujet.
    Maintenant, pour répondre à votre question, je dirais de croire en soi tant que l’on sent que l’on communique avec son cœur, son âme, son esprit. Car au-delà des mots, l’énergie s’imprime entre les lignes et peut apporter beaucoup à celui qui le lit.

  • Si vous deviez dire simplement quelques mots de vous à un public, ce serait ?
    Je suis une passionnée, entière et utopique. Quand je me sens connectée à la spiritualité, les ailes me poussent et rien ne m’arrête. Mais j’ai appris à vivre avec la réalité, à m’adapter émotionnellement à notre société. Aujourd’hui, sur ma ligne d’horizon entre Terre et Ciel, je suis toujours aussi dévouée, mais profondément heureuse.
    Je m’intéresse à tout et aime le changement. Mes « capteurs » me permettent de m’adapter à toute situation ou toute personne. Outre le fait d’avoir besoin d'air et d'espace, je suis très sociable.
    La découverte et parfois le voyage m’attirent comme un aimant.
    J’ai l'âme d'une aventurière qui met du temps à se fixer dans la vie, et qui remet en question ce qui est acquis. Mais cela me permet de rester jeune d'esprit...
    J’excelle dans les métiers de communication à large échelle, ou en relation avec le public, les groupes (pédagogie, animation...).Si j’ai un public face à moi, je me métamorphose. Je me dévoue intensément et réussit dans ce qui me motive profondément. J’aime les choses appondis et concrètes même si cela demande des efforts soutenus et réguliers.
    Je m’investis avec l'amour du travail bien fait, le sens de l'ordre et de l'organisation, une bonne résistance morale et physique, et de la persévérance.
    Mon évolution a été lente, mais sûre. Car j’ai cherché à construire des bases solides et fiables, sur le plan privé comme sur le plan professionnel et matériel.

  • Une devise ? Une couleur préférée ?
    • Une devise : « Rien n’est une fatalité, nous pouvons devenir les maitres et créateurs de notre vie. Si nous l’avons rêvé, nous pouvons le créer »
    • Une couleur : Le violet me passionne, le rose vif me donne de a joie. Un fond noir aux couleurs vives ou à des stras me rappelle mes états de méditation. Lorsque j’ai la tête dans les étoiles, ou lorsque je « balade » dans mon monde énergétique (des cerceaux de dégradés de couleurs vifs qui croissent et décroissent sur un fond noir)

  • Selon vous, une question devrait être ajoutée ?
    Non, cela me semble complet ;-)

Merci d'avoir répondu à notre interview
Avatar de l’utilisateur
Terraburg
Fondateur
Fondateur
 
Messages: 129
Images: 24
Enregistré le: 09 Avr 2011 11:10
Drapeau National:
TerraBurg
Genre: Non spécifié

Retourner vers Les interviews des écrivaines et écrivains

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités