2015 - Interview d'auteure : Manel Daadaa

Index des Interviews des écrivaines et auteurs

Règles du forum
Index des Interviews des écrivaines et auteurs

Texte disponible ici

2015 - Interview d'auteure : Manel Daadaa

Messagepar Terraburg » 20 Mar 2015 11:57

Interview d'auteure
Manel Daadaa

Mars 2015
1629


Vous même :
  • Parlez-nous un peu de vous, votre bio de manière succincte (Nom, pays, ....
    Bonjour à tous, je suis tunisienne, j'ai trente cinq ans, célibataire et je gère pour l’instant un bureau de traduction, je suis en fait interprète assermentée et j’étais pour quatre ans professeur d’université. J’ai fait au début mes études en Tunisie pour décrocher une maîtrise en traduction en langue arabe et en français puis je suis partie en France pour finir mon Master en historiographie du Moyen-Orient au département d’Arabe à l’université de Vincennes Seine-Saint-Denis Paris VIII. en Tunisie et s’engager politiquement pour la période révolutionnaire et puis j’ai quitté pour s’occuper de l’associatif et me voilà me consacrer à l’écriture

  • Comment vous est venue l'idée d'être écrivaine / écrivain ?
    J'ai toujours écrit et brûler ce que j’écrivais en forme de compensation de mes pensées intimes, ceci était à mon jeune âge. Sauf qu’au lycée j’étais publié dans des journaux et au journal scolaire du lycée. Puis j’ai interrompu toute écriture et je suis passée à la traduction et à la recherche académique et me voilà revenir au départ avec des pensées et des poésies et je reste toutefois dans les essais, la fiction et l’académique.

  • Est-ce que cette activité dans votre vie a changé le comportement dans votre entourage ? (Par exemple une meilleure appréciation de votre personne, ou de la jalousie)
    Je crois que depuis que je commence à écrire, à part mes proches, je trouve que mes amis voient que je plane dans une autre planète qui n’est pas la leur. Pourtant, et avec une compréhension profonde de mes écrits, je suis plutôt futuriste et je compte à ce que mes écrits seront comprises par le plus simple du lecteur. Je n’envie personne pourtant j’étais enviée au début.

  • Et votre propre comportement a évolué, changé ?
    Le monde de la plume est un espace noble et il adoucie ou plutôt il doit adoucir les mœurs et calmer les humeurs. Ce qui est de ma part, je me sens satisfaite quand j’écris dans le domaine littéraire et les écrits académiques et les essais qui peuvent influencer l’avis public me stressent car je sens le poids de la responsabilité. Enfin, l’écriture est mon miel elle peut me rendre malade pour guérir comme elle peut-être un plat de plaisir et d’évasion qui élève mon intellect et j’espère celui du lecteur aussi.

  • Une mauvaise expérience dans ce domaine ?
    Oui, j'ai publié mon premier livre académique et depuis quatre ans maintenant ou presque je n’ai reçu aucune honoraires. Pourtant il se vend bien et il est bien commercialisé. J’irai en Court au cas de non payement à la prochaine facture.

  • Quelles sont vos projets à termes (Court, moyen et long terme) ?
    Ce que je suis en train d’écrire et ce que j’ai déjà écrit, suite à la mauvaise expérience d’édition, j’attends à ce que je reçoive une bonne et sérieuse offre à l’échelle de mes écrits. Par exemple, je suis en train d’écrire un sage de trois parties qui reste dans mon imaginaire avec ses personnages car elle est conçue pour le cinéma du fantastique avec un grand budget dans la conception des personnages. Quant aux autres écrits, à défaut d’une bonne offre je compte publier sur mon compte mon prochain livre académique qui s’intitule « Histoire de Tabari : Rois et Prophètes Juifs après Salomon. » De même pour mes articles en attente de publication. « De la Vie » sera en sorti en 2016 ainsi qu’une traduction d’un essai de l’arabe à la langue française qui est en cours de traduction et que j’espère conclure un contrat avec un éditeur avec un accord préalable de l’auteur. Le livre porte sur les « Racines de la Morale » ou « de l’éthique » et qui traite le sujet d’un point de vu scientifique chez l’être humain.

  • Est-ce que vous voudriez faire une carrière de cette activité ?
    Je le suis déjà. J’ai entamé cette activité mais par pure destinée. Tant que ma plume écrit, j’écrirai de tout et si je compte les romans et les essais et les recueils non publié je trouverai que je suis déjà sur le chemin de la carrière qui n’est pas encore publique. Ceci dit, je tiens aussi à ce que je termine mon parcours académique et aller jusqu’au bout de mes recherches.

Au sujet de l'écriture proprement dite :
  • Que signifie être auteur pour vous ?
    Je suis auteure car ce qui m’inspire vient de mon vécu et d’un autre monde dont la dimension est autre que celle de la lettre et du juste mot. L’invention est la création créative qui peut-être dans plusieurs domaines et j’y suis. En fait, je peins aussi et ceci est un autre monde de la création.

  • Dans quelles circonstances vient l'inspiration ?
    L’inspiration est une activité de l’inconscient. Ecrire avec toute conscience ne révèle que du domaine académique ou ce qui est des essais. Toutefois, la poésie est du monde de la parole qui vient en prose sans chercher ou trop chercher à la forcer. Quant aux romans et aux scénarios de films ceci est un monde compliqué car il transporte son écrivain à un monde parallèle dont l’espace, le décor sans compter son entrée en profondeur dans la psychologie des personnages complexes. Ce qui est de mon saga « La Dame en Diamant et les Serviteurs de l’Olivier » les personnages sont des créatures du monde parallèle des catégories de Djinns et des Elfes un mélange entre les créatures du monde parallèle du Nord et du Sud. La présentation de ces personnages ne peut se faire que par le dessin et la création de ces acteurs qui sont visibles à aux personnages humains de l’Histoire./align]

  • Un lieu de prédilection pour écrire ?
    [align=justify]Ce qui me désole ce que l’inspiration peut venir dans un endroit ou à un moment qui m’est impossible d’écrire. Etre dans un endroit calme et être dans le bien être est le principal de mon inspiration. Je préfère les lieux calmes et loin des brouillements.

  • Lisez-vous vous-même ou évitez-vous de lire afin de ne pas vous inspirer d'autres auteurs ?
    Certainement je ne lis pas depuis que j’ai commencé à écrire. J’évite même de regarder des films et des feuilletons pour ne pas déranger mon espace imaginatif et n’être la copie déformée des autres. Je préfère être dans mon style d’écriture même sur le plan linguistique et terminologique. L’innovation ne peut être que le fruit d’un don d’inspiration pure et simple.

  • A t'on besoin, pour le début de l’histoire de faits réels même si c'est une fiction ?
    Je ne crois pas que ceci est obligatoire sinon on rentre dans la biographie. Mais la fiction et tout de même ne vient pas du néant.

  • Que vous apporte l’écriture ?
    Une énergie pour continuer et une halte de transposer mes travaux et une attente de partage avec le lecteur. Un épanouissement qui ne voit se finaliser qu’avec l’échange positif avec le récepteur.

  • Parmis vos écrits, le texte que vous préférez
    Je suis en train d’écrire un roman en prose avec un nouveau style d’écriture qui s’appelle « Insaf » (Justice) c’est un roman personnel et je pense qu’il sera une référence de ce qui est du style. Toutefois, la fiction est aussi passionnante mais je lui préfère le scientifique « de la vie ».

  • Aimeriez-vous que vos livres soient adaptés au cinéma ou à la télévision ?
    Ce que je veux bien transmettre par cette occasion que l’adaptation au cinéma et à la télévision peut se faire en parallèle de l’écriture car si un roman va prendre un an ou deux d’écriture, côté commercialisation sa sortie après la réalisation visuelle sera mieux accueillie. Nous sommes dans une époque du visuel et je pense qu’à travers le visuel qu’on puisse apprendre aux gens et à nous enfants l’art de la lecture et de l’écriture à la fois (ceci est l’objet d’un programme télévision que je prépare et qui s’appelle « Rose Ray » et que je veux qu’il soit un pont d’apprentissage des langues et il est conçu pour les enfants et les plus âgés pour mettre en relief les cultures des pays participants. Je l’ai conçu en trois langues l’arabe, le français et l’anglais avec des passages à l’espagnole et l’italien mais c’est un projet qui demande une volonté politique car il touche positivement à l’éduction de chaque pays.

  • Auriez-vous un conseil à donner à un jeune auteur ?
    Votre réponse

  • Si vous deviez dire simplement quelques mots de vous à un public, ce serait ?
    Je ne pense que mes lecteurs ont besoins des mots ornés de ma part, je leur dis que je les aime autant qu’ils « ascendent » dans la compréhension de me œuvres ça me fait énormément plaisir

  • Selon vous, une question devrait être ajoutée ?
    Je suis ravie d’être sélectionnée pour cet interview que je trouve bien en concordance avec mes soucis et mes actuelles préoccupations en domaine d’écriture. Je vous remercie infiniment et j’espère que mes écrits soient dans la complémentarité des sujets qui attendent réponses.

Merci d'avoir répondu à notre interview
Avatar de l’utilisateur
Terraburg
Fondateur
Fondateur
 
Messages: 129
Images: 24
Enregistré le: 09 Avr 2011 11:10
Genre: Non spécifié

Retourner vers Les interviews des écrivaines et écrivains

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron