2015 - Interview comédienne de Celine Colassin

Interviews pour les comédiennes et comédiens de théâtres, actrices et acteurs de cinéma, actrices et acteurs de clips vidéos.

Règles du forum
Interviews pour les comédiennes et comédiens de théâtres, actrices et acteurs de cinéma, actrices et acteurs de clips vidéos.

Les questions de l'interview et les informations utiles pour y répondre

2015 - Interview comédienne de Celine Colassin

Messagepar Terraburg » 08 Déc 2015 15:41

Interview comédienne de Céline ColassinInterview de Celine Colassin
Décembre 2015
Image


Vous même :
  • Parlez-nous un peu de vous, votre bio de manière succincte (Nom, pays, ....
    Je suis belge, un père dans la chimie pharmaceutique, une mère dans la mode deux univers distincts. Un talent pour le dessin qui a convaincu mes parents de me laisser continuer mes études à Paris. J’avais 16 ans. Une famille d’inconscients me semble-il aujourd’hui.

  • Comment vous est venues l'idée d'être comédienne / comédien (actrice / acteur) ? Une personne connue ?
    L’idée ne m’est pas venue, même si j’étais une cinéphile invétérée depuis toujours. C’est une rencontre avec un jeune comédien suisse à l’académie de peinture qui atout décidé. Je cherchais des petits boulots, il avait un agent il m’a présentée. l’agent a bien voulu me représenter « pour lui faire plaisir » à condition que j’apprenne le métier. Les cours d’art dramatique ont remplacé l’académie de peinture. C’est parti comme ça, à l’époque avoir un agent c’était la clé. Heureusement ce n’est plus le cas.

  • Est-ce que cette activité dans votre vie a changé le comportement dans votre entourage ? (Par exemple une meilleure appréciation de votre personne, ou de la jalousie)
    Il se trouve que non, j’étais mineure, je n’ai rien dit, mes parents ne savaient pas que j’avais quitté l’académie. j’avais peur de la réaction, qu’ils me « rapatrient, me coupent les vivres. C’est une chance qu’à l’époque ils aient été très occupés par leur divorce très compliqué !

  • Et votre propre comportement a évolué, changé ?
    Énormément, avec le recul je crois que j’étais devenue ce qu’il faut bien appeler une petite pétasse imbuvable. C’était un peu une double vie. Mes parents m’imaginaient aux cours, moi j’étais à paris dans le sens « tout paris », j’avais un agent, je voyais des célébrités on me parlait en adulte, je gagnais de l’argent. Peu mais pour moi c’était énorme. Alors je m’y croyais jusqu’à ce que Jean Yanne me dise je ne sais plus à quel propos « On na pas besoin d’une petite pute de bac à sable ». ça calme ! Un autre jour il avait dit « regardes-là, elle est gaulée comme une seringue » ! Moi qui croyais que je serais la prochaine Ursula Andress, ça a été vite réglé ! (mais on est restés amis jusqu’à la fin de sa vie avec Jean Yanne)

  • Une mauvaise expérience dans ce domaine ?
    Plein ! Un metteur en scène qui m’avait reçue en audition au théâtre. Aujourd’hui je sais que j’étais épouvantablement mauvaise mais à l’époque mes 17 ans n’avaient peur de rien, le roi n’était pas mon cousin. Il m’a interrompue net et m’a dit « Vous êtes trop bien pour un rôle si court, à la rentrée prochaine, je monte « La reine morte » de Michel de Ghelderode, vous serez ma reine ! je m’en suis vantée à tout le monde jusqu’à ce que Claude Wolf du fichier du spectacle m’éclate de rire au nez en m’apprenant que la reine était morte…avant le début de la pièce ! Il n’y pas de rôle de reine dans « La reine morte ». Ça aussi ça calme.

  • Quelles sont vos projets à termes (Court, moyen et long terme) ?
      Beaucoup de choses : Je suis co-auteur pour un long métrage qui a obtenu ses aides de CNC ; je suis l’auteure d’un autre long qui est en comité de lecture et sur un gros projet de série TV dans lequel je devrais jouer et dont je suis également l’auteur (après 30 ans loin des plateaux où je me suis consacrée à l’écriture et au casting !)


    • Est-ce que vous voudriez faire une carrière cette activité ?
      i on parle du métier d’actrice, non. Quand on est une jeune écervelée de 17 ans et qu’on rêve de cinéma, évidemment on pense vouloir être actrice. Mais à l’usage je me suis passionnée pour les métiers du cinéma pas pour le jeu d’actrice. Claude Wolf m’a formée au casting et même s’il n’est plus là je l’en remercie encore tous les jours. Ce métier m’a fait travailler avec des gens comme Sharon Stone et voyager dans le monde entier ou presque. Puis l’écriture est venue peu à peu prendre la première place. Que je m’apprête à jouer un rôle important dans une série tient presque du gag. J’ai joué le personnage dans le teaser et ça a bien fonctionné, on m’a gardée à ma grande surprise ! Du coup j’aurai trois casquettes sur ce projet : auteur, casteuse, et comédienne

Au sujet de l'activité proprement dite :
  • C'est un métier exigeant : il faut être jolie / joli et savoir présenter et se tenir devant caméras et appareils photos. Vous avez une ou plusieurs activités physiques pour vous entretenir ?
    Pas vraiment. la marche, la natation, je ne fume pas je dors beaucoup. mais je crois que ce qu’il faut avant tout c’est se connaître, savoir qui on est et ne pas essayer de vendre une image sublimé de soi. Aujourd’hui on cherche plus l’authenticité que la perfection.

  • Un lieu de prédilection pour l'activité ? (Cinéma, théâtre; époques ....)
    Honnêtement je préfère la télévision à cause de la rapidité des projets à se réaliser. Il faut parfois plusieurs années pour qu’un film aboutisse, tant de choses se passent et changent pendant ce temps.

  • Etes-vous prête à vous transformer pour un film / pièce / clip ? Changer votre apparence, la silhouette, , la couleur de vos cheveux.. ; ?
    Je pense que ce challenge, sauf exception comme pour « La Môme » est révolu on n’est plus tellement dans la composition aujourd’hui et le concept est plutôt américain. En Europe les acteurs font toute leur carrière avec la même tête et parfois…la même coiffure Regardez la carrière sensationnelle de Deneuve, elle n’a utilisé que deux artifices : une jambe de bois dans Tristana de Buñuel et une perruque mochisante dans un film de Mocky

  • Avant d'en finir avec ce métier : le Show-Business, c'est comment ?
    Loin de toutes ses légendes. Un univers comme un autre. Plus de stress, peut-être, plus de passion, aussi.

  • Si vous deviez dire un mot de vous à un public, ce serait ?
    Si tout ça vous amuse, vous émeut ou vous distrait on n’aura pas vécu en vain.

  • Selon vous, une question devrait être ajoutée ?
    Si oui, laquelle ?

Merci d'avoir répondu à notre interview
Avatar de l’utilisateur
Terraburg
Fondateur
Fondateur
 
Messages: 129
Images: 24
Enregistré le: 09 Avr 2011 11:10
Drapeau National:
TerraBurg
Genre: Non spécifié

Retourner vers Nos interviews des comédiennes et comédiens

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron